L’histoire depuis 1883

L’ESCIL (École Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon)


L’ESCIL a été fondée en 1883 avec le concours de la Chambre de Commerce de Lyon. Son premier directeur fut Jules RAULIN, élève de PASTEUR. Parmi ses successeurs, citons Victor GRIGNARD, Prix Nobel de Chimie en 1912 et Marcel PRETRE, fondateur de l’Institut de Recherche sur la Catalyse.


Marcel MÉRIEUX et Louis-Auguste LUMIÈRE figurent parmi les administrateurs de l’École. Depuis, de nombreux ingénieurs s’illustrent dans les domaines de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Industrie. L’ESCIL est décorée de la Légion d’Honneur au titre du Ministère de la Guerre, pour services exceptionnels rendus à la Nation.

L’ICPI (Institut de Chimie et Physique Industrielles de Lyon)


L’ICPI Lyon a été fondé en 1919 dans le cadre de l’Université Catholique de Lyon, par le Professeur LEPERCQ. L’ICPI Lyon a d’abord été une École de Chimie avant d’ouvrir en 1958 une section Électronique et Traitement de l’Information pour s’adapter aux besoins nouveaux de l’Industrie.


Forts de leurs compétences techniques, confortées par une solide formation humaine, les anciens élèves réussissent dans le monde industriel. Ils accèdent à de hautes responsabilités au sein de Colas, Câble Perelli, France Telecom, Rohm & Haas… ou dans d’autres secteurs tels que les Librairies Decitre ou Espaces Verts Tarvel.

Une école d’ingénieurs pour répondre aux besoins du tissu économique


Au cœur du pôle français des industries chimiques et électroniques, CPE Lyon est née d’une volonté commune des collectivités territoriales d’avoir en Rhône-Alpes une grande école d’ingénieurs.
 
Citons notamment : le Conseil général du Rhône et le Conseil régional, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, des entreprises industrielles régionales (notamment par le biais de la Maison de la Chimie Rhône-Alpes), la Fondation scientifique de Lyon et du sud-est, l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université Catholique de Lyon et le CNRS.
 
CPE Lyon couvre tous les domaines de la Chimie (Chimie Organique, Chimie Analytique, Génie des Procédés), et ceux des Sciences du Numérique. L’Ecole forme des ingénieurs pour l’ensemble du tissu industriel régional, national et international.