L’Ecole aux 3 Nobel

La recherche fait partie de l’ADN de CPE Lyon

1912 : Victor GRIGNARD, Prix Nobel de Chimie


Directeur de l’Ecole de 1921 à 1935, Victor GRIGNARD a découvert un processus qui a bouleversé la chimie organique moderne : la synthèse des organomagnésiens mixtes.


Les organomagnésiens sont aujourd’hui plus que jamais les « briques » de base d’un très grand nombre de réactions de chimie organique fine dans l’univers de la pharmacie, des cosmétiques et des biotechnologies.


Victor GRIGNARD a insufflé à l’Ecole son sens de la recherche et du développement.


En savoir plus sur l’histoire de l’Ecole

Plus récemment…

2005 : Yves CHAUVIN, Prix Nobel de Chimie


Yves CHAUVIN, ancien élève de CPE Lyon
Promo ESCIL 54, Directeur de Recherche Emérite au Laboratoire de Chimie Organométallique de Surface (rattaché au Laboratoire de Chimie, Catalyse et Procédés de Polymérisation - LC2P2 - CNRS /CPE Lyon), Ancien Directeur de Recherche à l’Institut Français du Pétrole, a reçu le prix Nobel de Chimie 2005 pour ses travaux sur le développement de la métathèse en synthèse organique.


Yves Chauvin lors du symposium internationalIl est co-lauréat de ce prix (photo ci-contre) avec Richard R. SCHROCK (MIT/USA) et Robert H. GRUBBS (Caltech/USA) qui étaient présents à CPE Lyon pour des conférences scientifiques en septembre 2006, dans le cadre du colloque international « Demain…vers une chimie choisie ».


Le procédé développé par les 3 chercheurs est utilisé "quotidiennement dans l’industrie chimique, essentiellement dans le développement de produits pharmaceutiques et de matériaux plastiques sophistiqués".

2007 : Jean JOUZEL, paléo-climatologue multi-médaillé


Jean JOUZEL (CPE Lyon, Promotion ESCIL 1968), paléo-climatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA/CNRS/UVSQ), est l’un des scientifiques français les plus primés et plus actifs sur le changement climatique. Membre du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (le GIEC) depuis plus de 20 ans, Jean Jouzel est un des leaders dans la diffusion vers le public des conséquences des activités humaines sur le climat de notre planète.


Il est co-lauréat du Prix Nobel de la Paix 2007, co-attribué à Al GORE et au GIEC. En 2002, il reçoit la Médaille d’or du CNRS, la plus haute distinction scientifique française, pour ses études sur la relation entre climat et atmosphère du passé, reconstituée à partir de l’analyse de la glace et de bulles d’air qui y sont emprisonnées. Il a reçu en 1997, la médaille Milankovitch de l’European Geophysical Society et, en 2003, la médaille Roger Revelle de l’American Geophysical Union. Jean Jouzel est Officier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur, également membre du Comité de pilotage du débat national sur la transition énergétique en France.


Jean Jouzel est lauréat du prix Vetlesen 2012 pour ses travaux sur les glaces polaires et le climat. Il devient le premier lauréat français de cette récompense prestigieuse, considérée comme le "Nobel des Sciences de la Terre et de l’Univers", décernée tous les 4 ans depuis 1959 par la Fondation américaine du même nom.