Les laboratoires chimie - génie des procédés

Présentation des laboratoires de recherche CPE Lyon en chimie et génie des procédés, associés CNRS et / ou Université Claude Bernard Lyon 1



Ils sont regroupés en 2 départements :

  • Chimie organique : domaine s’intéressant à la description et l’étude d’une grande classe de molécules à base de carbone, les composés organiques.
  • Génie des procédés : c’est l’application de la chimie à une échelle industrielle, avec la mise en place des conditions opératoires, un travail sur les contrôles, la sécurité… 

Département Chimie organique


Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS)


Visitez le site internet de l’ICBMS.

UMR 5246 UCB Lyon 1 - CNRS - INSA Lyon - CPE Lyon


Directeur  : Loïc BLUM
Email : Loic.Blum@univ-lyon1.fr



L’Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires ICBMS appartient à deux départements du CNRS, le département CHIMIE et le département SCIENCES DU VIVANT.


Il a été constitué par la fusion, le 1er janvier 2007, de l’unité de biochimie "Enzymes, Membranes Biologiques et Biomimétiques" et de l’unité de chimie "Méthodologies de synthèse et Molécules Bioactives".


L’ICBMS rassemble actuellement 174 personnes : 84 permanents dont 58 chercheurs et enseignants-chercheurs et 90 non permanents dont 63 doctorants et post-doctorants. Les travaux s’articulent autour de trois grandes thématiques qui ont trait à la fois à la chimie et à la biochimie :


L’innovation en méthodologie de synthèse permettant l’accès à de nouvelles architectures moléculaires, l’identification de nouveaux médicaments et de nouvelles molécules bioactives, la compréhension de leur mode d’action, sont parmi les préoccupations majeures au sein des équipes de L’ICBMS.


Les travaux développés dans l’Unité portent notamment sur :

  • La stratégie de synthèse de structures fonctionnelles complexes.
  • Les nouveaux procédés catalytiques (énantiosélectivité, biocatalyse).
  • Les enjeux de la chimie propre : nouveaux milieux réactionnels, stratégies économes, ressources renouvelables.
  • Les molécules du vivant : sucres, peptides, acides nucléiques, lipides.
  • L’étude et l’évaluation des propriétés biologiques des assemblages moléculaires complexes.
  • L’étude de l’organisation et de la dynamique des membranes biologiques.
  • Le développement de nouveaux outils et de méthodes de détection spécifique pour le diagnostic (biocapteurs, biopuces, systèmes microfluidiques).


Plusieurs grands domaines scientifiques sont ainsi concernés :

  • La dynamique du vivant.
  • La chimie du vivant.
  • La chimie de synthèse.
  • Les biotechnologies et les nanosciences.


Chaque année, les travaux de l’ICBMS se traduisent en moyenne par la soutenance de 17 thèses, la publication de 110 articles, 70 invitations à donner des conférences et séminaires, et le dépôt de 8 brevets.


L’activité scientifique de l’ICBMS repose sur un partenariat fort avec le monde industriel (plus de 35 entreprises partenaires pour les actions les plus récentes ou en cours) et sur un grand nombre de collaborations internationales, par le biais d’échanges et d’accueil de chercheurs étrangers, de pilotages ou de participations à des projets européens, et de partenariats sur des programmes scientifiques ciblés (USA, Canada, Australie, Chine, Japon, Israël, Madagascar, Vietnam).


 

Département Génie des Procédés

Laboratoire de Chimie, Catalyse et Procédés de Polymérisation (LC2P2)

Visitez le site internet du C2P2
UMR 5265 CNRS - CPE Lyon - Université Lyon 1



Directeur : Timothy McKENNA
Email : timothy.mckenna@lcpp.cpe.fr




Le LC2P2 se compose de deux équipes de recherche :

Le Laboratoire de Chimie Organométallique de Surface (LCOMS)


Le double objectif du LCOMS est de créer sur les surfaces des sites actifs, uniformes en structure et dont les propriétés catalytiques sont parfaitement connues, et d’appliquer cet outil de la chimie organométallique de surface pour réaliser des catalyseurs performants pour l’industrie.


Toute la problématique traitée au laboratoire LCOMS est donc de tenter de transférer à la catalyse hétérogène les concepts et les outils de la chimie moléculaire organométallique, en vue de créer sur les surfaces des sites actifs, uniformes en structure, en nombre suffisamment élevé et dont les propriétés catalytiques pourront être décrites à l’aide des mécanismes de la catalyse homogène. 


Cette problématique a amené le laboratoire à s’orienter dans deux directions complémentaires et parallèles que sont la chimie organométallique de surface d’une part et la catalyse d’autre part.


L’effectif de l’équipe est de 43 personnes. Parmi celles-ci figure Yves CHAUVIN, directeur de recherche émérite au laboratoire, qui a reçu le Prix Nobel de Chimie le 5 octobre 2005.


En savoir plus :
Site internet du LCOMS
Fiche de présentation LCOMS
 

Le laboratoire de Chimie et Procédés de Polymérisation (LCPP) 


La vocation du LCPP est d’associer les recherches en chimie et en génie des procédés de polymérisation, sans sacrifier ni l’une ni l’autre ! Au contraire, l’objectif absolu est de comprendre les polymères et d’innover dans ce domaine, en identifiant des synergies entre les deux champs de recherche.


Les activités portent sur :

  • Le développement de moyens innovants de contrôle des propriétés, de la molécule au système complexe, en utilisant de nouvelles réactions et de nouveaux procédés.
  • Un effort permanent consistant à s’assurer que ce que l’on apprend à faire en chimie ne se perd pas dans les procédés !
  • Le développement d’une base de connaissances capable d’évoluer et de se perfectionner sur le long terme, et d’outils et procédés à destination des partenaires industriels pour les 5-10 prochaines années.
  • L’équipe comprend 30 personnes environ.


En savoir plus :
Site internet du LCPP
Fiche de présentation LCPP

Laboratoire de Génie des Procédés Catalytiques (LGPC)


Visitez le site internet du LGPC.    
UMR 2214 CNRS - CPE Lyon


Directeur : Claude de BELLEFON
Email : cdb@lobivia.cpe.fr


 


L’équipe du LGPC est composée pour moitié de chercheurs issus de la chimie et pour l’autre moitié de chercheurs issus du génie chimique.


Au LGPC, on rêve de l’usine du futur en travaillant à la conception et au fonctionnement de son cœur : le réacteur catalytique. Au LGPC on rêve que les frontières entre disciplines s’effondrent et on y travaille en collaborant avec les chimistes et les "génies chimistes" de l’industrie, de la recherche académique et de l’enseignement.

Au LGPC on rêve qu’efficacité rime avec humanité et cela aussi demande du travail... !

Le LGPC compte environ 25 personnes. Il dispose de 900m² de locaux à CPE Lyon, ainsi que d’une surface de 50m² dans le hall pilote de l’Ecole.

Fiche de présentation LGPC
 

Laboratoire d’Automatique et Génie des Procédés (LAGEP)


Visitez le site internet du LAGEP.   


UMR 5007 UCB Lyon 1 – CNRS - CPE Lyon


Directeur : Hatem FESSI
Adjoints au Directeur : Christian JALLUT et Bernard MASCHKE
Email : chapel@lagep.univ-lyon1.fr


Depuis sa création par Jacques BORDET en Janvier 1988, le LAGEP a oeuvré efficacement pour la mise en place d’axes de recherche pluridisciplinaires en automatique et en génie des procédés.


Il a aussi veillé à ce que les chercheurs relevant de ces deux disciplines continuent à mener des recherches spécifiques de haut niveau pour garantir une qualité des recherches pluridisciplinaires. Son objectif est de continuer dans cette voie.


L’objectif du LAGEP est de mener des recherches pluridisciplinaires d’un côté et de combiner le génie des procédés et la pharmacotechnie de l’autre.


Les axes de recherche suivants font partie des thématiques prioritaires du laboratoire :

  • Elaboration du solide
    Cet axe de recherche implique deux projet majeurs : le transfert couplé de matières et de chaleur et la cristallisation, agglomération et précipitation. Le projet de recherche sur la cristallisation inclut désormais des travaux concernant des espèces d’intérêt pharmaceutique.
  • Transferts et réactions en physico-chimie est sciences du vivant
    Les études menées dans ce domaine concernent le génie pharmaco-technique, la modélisation, le contrôle des procédés particulaires, la physico-chimie colloïdales, la polymérisation en milieu dispersé, le diagnostic médical et environnemental.
  • Modélisation et commande des procédés
    Cet axe traite les systèmes non linéaires et procédés et la dynamique des procédés : modèles, structures de modèles et commande.​


​​Fiche de présentation du LAGEP