La mission « Support TIC » pilotée par APRIDEV...

Etudiants

La mission « Support TIC » pilotée par APRIDEV (association pour l’insertion des déficients visuels) donne l’occasion depuis trois ans, à des étudiants cpéens d’aider à domicile ou via une hotline les déficients visuels afin de leur permettre prise en main simple du web. Les étudiants sont formés et encadrés par APRIDEV et cela fait partie des opportunités d’actions liées au handicap proposées à l’école, qui amènent des crédits RSE aux étudiants.
Retour d’expérience de deux étudiantes impliquées.

Isaline Castan

L’utilisation d’ordinateurs ou de téléphones sans possibilité de voir l’écran est assez difficile, c’est pourquoi nous sommes formés une après-midi à l’utilisation de deux logiciels de lecture d’écran : NVDA et Jaws. Cela ne demande aucune maîtrise de haut niveau, je suis une chimiste et je n’y connais pas grand-chose en programmation. L’essentiel dans cette mission c’est d’être motivé à aider.

J’aide deux personnes non voyantes sans vraiment d’horaire type car chacun fonctionne différemment. Cela me prend environ une heure par semaine car une des deux personnes rencontre beaucoup moins de difficultés avec ces outils informatiques. 
J’ai choisi de m’engager dans cette mission car c’est un domaine que je ne connaissais pas du tout et je pense que c’est très enrichissant humainement. Il est souvent difficile d’appréhender un handicap dans la vie et cela m’aide à prendre conscience de certaines difficultés. J’aimerais aussi m’orienter vers l’humanitaire et c’est mon premier pas dans le volontariat.

J’ai appris tout d’abord à fonctionner en équipe avec mes deux élèves, ce qui est très important pour le métier d’ingénieur. Chaque problème rencontré était un nouveau défi à relever : comprendre la demande de son interlocuteur et faire en sorte que l’on se comprenne, ce qui peut paraître simple mais qui est finalement est souvent délicat !

J’encourage les futurs étudiants qui souhaitent s’engager ! Ce qui compte c’est pas l’expérience dans le domaine mais bien votre motivation et votre bonne humeur ! 

Quiterie Emery


Lorsqu’on s’engage dans cette mission, l’association nous transmet les coordonnées d’un ou de deux adhérents afin que l’on fixe des rendez-vous pour les aider à utiliser un logiciel de revue d’écran. Avant cela, on participe à une formation informatique et de sensibilisation à la déficience visuelle. Les interventions ont lieu de début novembre à la fin de l’année scolaire et sont d’une à deux par mois. On peut aussi être amené à faire de l’assistance informatique par téléphone. 

Je trouve intéressant de permettre à des déficients visuels d’accéder aux ressources numériques grâce à des outils adaptés et je voulais consacrer un peu de mon temps à l’aide des personnes en difficulté.

La découverte d’un milieu inconnu est pour moi enrichissante. Il faut faire preuve de créativité car les logiciels avec lesquels nous aidons les adhérents ne réagissent pas de la même façon sur toutes les pages web, il faut donc essayer de s’adapter à chaque situation. On développe aussi son sens de l’écoute, son empathie…

En conclusion, ça vaut le coup ! C’est une activité gratifiante qui ne prend pas beaucoup de temps. De plus, l’informaticien de l’association est très disponible pour répondre à nos questions lorsqu’on est en difficulté.