La nouvelle association étudiante Asso’stainable

Etudiants

Quatre cpéens, Robin Bertrand, Anatole Bonte, Mathilde Guillaumot et Aurélien Vouaillat, soutenus par Alessandra Quadrelli, animatrice de la chaire Développement Durable de l’école créent une association étudiante sur ce thème. 
 
 
Partis d’une enquête auprès des étudiants de CPE Lyon, ils font un constat : 65% des étudiants se disent très concernés par le Développement Durable, et 90% estiment qu’il s’agit de la responsabilité de tous. Tous conscients d’un manque de visibilité par rapport à cette problématique à l’école, ils décident de se lancer dans le projet de créer une association étudiante. 
 
L’ Asso’stainable a mis en place sa première action les 25 et 26 mai derniers, pour la Semaine Européenne du Développement Durable. Sur le thème du « responsabiliser sans culpabiliser », ils ont notamment proposé une Disco Soupe (réalisée en utilisant les invendus du marché), des concerts et des ateliers Do It Yourself (liquide vaisselle et dentifrice notamment)… Une action couplée avec celle de l’école menée par Celine Mohamed Arab qui œuvre à sensibiliser les salariés à un plan de déplacement sur le campus. 


 

Rencontre avec Mathilde Guillaumot et Charlotte Quarez, deux étudiantes impliquées dans le projet :
 
 
D’où vous est venue l’idée de cette association ?


 

Mathilde  : Depuis plusieurs années, la direction de CPE Lyon constate que ses étudiants ne semblent pas impliqués dans la démarche du Développement Durable alors qu’une chaire Développement Durable existe et œuvre au sein de l’école pour en faire la promotion. 
Certains élèves avaient déjà manifesté par le passé leur envie de s’engager mais aucune initiative étudiante n’avait encore réellement aboutie.
C’est pourquoi, dans le cadre du module « Innovation » suivi dans le cursus Sciences du Numérique en année 4, nous avons donc choisi, Robin Bertrand, Anatole Bonte, Aurélien Vouaillat et moi-même, de réaliser une étude pour comprendre ce manque de motivation de la part des cpéens et tenter de proposer des solutions concrètes pour y remédier. Nous avions déjà discuté ensemble de l’éventualité de créer un mouvement sur ce thème et ce projet nous a donc permis de concrétiser nos envies. 
Après avoir effectué un sondage, il est ressorti que le problème majeur rencontré était le manque de communication. Nous avons donc souhaité créer une association étudiante qui œuvrera pour la promotion du Développement Durable, thème majeur de notre société pour les décennies à venir. Il est également prévu de travailler main dans la main avec la chaire du Développement Durable de CPE permettant ainsi de créer ce lien manquant entre permanents et étudiants de l’école. Pour ce faire, la présidente de l’association siégera aux réunions trimestrielles de la chaire du Développement Durable de CPE. 
 
Les projets pour Asso’stainable ?
 
Mathilde : Comme toute nouvelle association, nous souhaitons avant tout la rendre pérenne. C’est pourquoi nous avons mis un point d’honneur à la structurer comme telle assez rapidement en passant la main à un bureau constitué d’une présidente, une vice-présidente, une trésorière, un secrétaire, du responsable de la communication et du responsable des projets à mener au sein de l’école et sur le campus. 
Nous souhaitons au travers de cette association changer le regard des étudiants sur le Développement Durable et démontrer que c’est bien l’affaire de tous. Nous ne souhaitons en aucun cas nous montrer moralisateurs mais seulement responsabilisants
Cette association se veut coopérative et basée sur l’échange avant tout !
 
 
Retour sur les deux jours Développement Durable à CPE Lyon
 
Charlotte  : (première Présidente de Asso’stainable) 
 
Globalement, nous avons été très satisfaits des deux jours Développement Durable. Nous avons diffusé un film de Yann Arthus Bertrand qui a suscité des réactions très diversifiées. Il était intéressant d’entendre les points de vue de chacun.
Le thème du Développement Durable est très vaste et il serait intéressant d’orienter un peu plus le débat la prochaine fois pour avoir une conversation ciblée et peut-être approfondir sur les solutions éventuelles à certains problèmes. La Disco Soupe a aussi été un succès. Tout d’abord, cela a permis à nos membres de mieux se connaitre (la cuisine forge des liens !) et dans un second temps elle permet une première lancée de l’association plutôt satisfaisante.
Pour les ateliers DIY dans les laboratoires, nous avons constaté plusieurs moments d’affluence où chacun a pu apprendre à faire ce qui lui plaisait (dentifrice, allume feu, lessive ou encore liquide vaisselle  !). 
 


Nous réfléchissons à plusieurs projets pour l’année prochaine. Premièrement, nous comptons réitérer des événements comme les deux jours du Développement Durable mais aussi nous diversifier avec plusieurs autres actions ponctuelles telles que des ateliers de discussions avec des experts. 
Parallèlement, nous réfléchissons à la mise en place d’un jardin potager à l’Ecole et à la vente de paniers paysans pour les étudiants. Affaire à suivre !