Les étudiants de CPE actuellement en césure chez Infineon à Munich se voient confier un projet commun transversal

Etudiants


Les étudiants de CPE actuellement en césure chez Infineon à Munich se voient confier un projet commun transversal. Mayeul Jeannin nous en dit plus


"Infineon engage chaque année des électronicien(ne)s pour leur césure. Ces étudiants sont répartis dans les différents départements du Campeon (le campus d’Infineon à Munich) et la majorité dans le département microcontrôleur (MC) de l’entreprise.
Ces étudiants MC travaillent tous, de près ou de loin, sur la famille de microcontrôleurs AURIX destinée principalement à l’automobile.


Nous avons souvent des meetings spontanés entre CPEiens (pause-café en d’autres termes) et il se trouve que cette communication entre étudiants qui se connaissent déjà, travaillant sur l’AURIX, a donné une idée à nos managers : nous faire travailler sur un même projet, en parallèle des tâches principales prévues par nos maîtres de stage. Et ce projet correspond à ce que les 4A ont l’habitude de connaître sous la forme du projet transversal… un robot, un microcontrôleur et des épreuves à passer.


La particularité par rapport au projet transversal est que tout est à faire : le robot lui-même, le design des cartes (on y est pas encore, pour le moment c’est du prototype, cf photo), et bien sûr tout le code avec la contrainte de n’utiliser qu’un seul microcontrôleur : AURIX.


L’objectif final est d’avoir un robot capable de se déplacer de façon autonome dans un environnement clos de dimensions connues, mais sans connaître sa position de départ. Le robot doit alors être capable d’identifier au sol des chiffres disposés aléatoirement et de se positionner dessus par ordre croissant en faisant de la reconnaissance d’images, tout en évitant les éventuels obstacles. Afin de pouvoir tester différentes stratégies rapidement, le robot peut être simulé dans un environnement virtuel. Sur ce dernier point une partie de la reconnaissance d’images a déjà été testée en utilisant un environnement simulé (Blender pour le moment, peut-être Gazebo plus tard).


L’idée à long terme pour Infineon est d’offrir aux universités une plateforme robotisée mécaniquement très simple mais embarquant leur microcontrôleur afin d’augmenter la visibilité de la technologie AURIX d’infineon."