Olivier Crouvizier, diplômé CPE Lyon CGP 2012 : ingénieur jardinier paysagiste

Diplômés


Olivier Crouvizier, diplômé CPE Lyon CGP 2012 : ingénieur jardinier paysagiste

Passionné de botanique depuis l’enfance, il souhaitait s’orienter vers des études supérieures en biologie. On lui conseille plutôt de choisir une formation de chimiste…Le diplôme d’ingénieur en poche, avec une spécialité « environnement », il commence une carrière dans l’analyse de risques HSE dans l’industrie chimique… Mais après quelques années, et un contexte favorable, sa passion reprend le dessus et le voilà aujourd’hui jardinier paysagiste à Lyon. Fourmillant de projets, attaché à des valeurs fortes, il est en train de se construire le « métier de ses rêves »…



Son parcours CPE Lyon

« Je suis entré à CPE Lyon après avoir passé deux années à l’école préparatoire Faidherbe de Lille et présenté les Concours Communs Polytechniques. C’était mon 2e vœu, j’étais ravi de venir à Lyon étudier la chimie. »
Olivier a été diplômé en 2012, après s’être spécialisé en « chimie de l’environnement » la dernière année.
Pendant ses années à l’école il faisait partie de la fanfare et du BDE, son engagement avec la fanfare n’a jamais été rompu puisqu’il vient encore jouer aux répétitions et aux évènements extérieurs !
D’ailleurs, après 6 mois en entreprises, pour la 2e partie de son année de césure, il a vécu une expérience fantastique : « je suis allé passer 3 mois au Brésil avec l’association « Fanfare sans frontière », pour animer des ateliers d’éveil et de création musicale avec les enfants, dans les favelas de Rio de Janeiro. »

La naissance d’une vocation

A la sortie de l’école, il rejoint la société Altran, pour des missions d’analyses de risques chez des clients de l’industrie chimique, il a notamment été formé en tant que leader en analyse de risques du groupe Solvay (référence mondiale). Pendant 3 ans, il a pu travailler en multi-projets pour différents clients dans les thématiques de l’Hygiène, la Sécurité et l’Environnement (rédaction Document Unique, Risque ATEX, analyses de risques en industrie chimique, en industrie gaz et pétrole, etc.).
Dans son équipe de travail, ses collègues lui demandent très souvent des conseils pour leurs plantes ou même l’aménagement de leur jardin ou terrasse. Et puis, petit à petit, des personnes de l’entreprise qu’il ne connait pas viennent lui demander conseil… « C’est là que je me suis rendu compte que mes connaissances des plantes, qui me semblaient naturelles, ne l’étaient pas forcément pour tout le monde ! ». De fil en aiguille, un jour une de ses collègue lui suggère de se monter en autoentrepreneur… L’idée germe… puis se concrétise !
Il saute le pas et décide de lancer son entreprise de jardinerie et paysagiste : « Terre d’Olivier » est officiellement créée en octobre 2015.

Une vision pour un « métier passion »

Ce qu’il propose, c’est la création, l’entretien et l’aménagement d’espaces verts, du conseil en amont à la mise en œuvre, avec des prestations complémentaires (menuiserie de jardin, clinique verte…), mais ce qu’il souhaite transmettre, ce sont des valeurs auxquelles il est viscéralement attaché.

Olivier envisage son métier comme un « jardinier conciliateur ». Il a toujours en tête l’harmonie du triptyque « jardin / usager / jardinier ». Il a à cœur d’impliquer les clients, de les sensibiliser sur la biodiversité, et de développer une conscience environnementale.
Il explique que : « Construire un jardin, c’est faire une négociation amoureuse avec la nature. » (Michel Péna). Cependant, il estime que l’usager a une place primordiale dans cette relation et doit avoir les connaissances afin de mener à bien cette relation.

C’est pourquoi il travaille avec des associations et les institutions locales (dans son quartier de la Croix-Rousse notamment) pour encourager le développement d’une démarche environnementale et solidaire en milieu urbain : mettre en place des jardins partagés à vision pédagogique (diagnostic écologique, fleurs à nectar pour produire du miel…), monter des projets pour ramener la bioversité en ville, et transmettre sa passion aux enfants. En partenariat avec l’association « Les enfants du tarmac », il anime à ce titre des ateliers pédagogiques auprès d’enfants, dans un cadre périscolaire.

A la question « mets-tu à profit tes compétences d’ingénieur ? », il répond sans hésiter « oui, tous les jours ! », dès lors qu’il prend part à des projets, qu’il doit coordonner des actions avec des équipes, décrocher des financements, adopter une méthode de travail, développer des outils de communication…


Prochain objectif : consolider son modèle économique


Son activité principale de jardinier-paysagiste restant très saisonnière, il travaille aujourd’hui à développer des activités complémentaires, pour diversifier ses services pendant les périodes hivernales… Pourquoi pas en collaborant avec des associations de protection de l’environnement et de protection des animaux par exemple, ou en proposant des analyses d’impact environnemental, pour ne pas oublier ses fondamentaux de chimie… !


Pour découvrir l’univers d’Olivier :


Site internet : http://www.terredolivier.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/terredolivier/?ref=hl