Quelques témoignages

Margaux guichard

STAGE chez syngenta, UK : CHIMIE - GENIE DES PROCEDES


J’ai intégré la filière Chimie - Génie des Procédés après deux années de Classes Prépas CPE Lyon. Le semestre précédent mon départ en césure, j’ai suivi le module optionnel « Formulation, application à la cosmétologie » et effectué mon Projet Scientifique dans le domaine de la formulation des bitumes, au sein du Centre de Recherche Total de Solaize.


Depuis juillet 2014, je suis en stage de césure au sein du département « Formulation Development » du Centre International de Recherche de Syngenta, un des leaders mondiaux des semences et de la protection des cultures. Mon projet consiste à formuler deux molécules aux propriétés fongicides en une suspension qui sera diluée avant application par l’agriculteur sur sa culture. Ce projet est selon moi l’un des plus intéressants du département car il met en jeu une nouvelle technologie que Syngenta espère breveter dans un futur proche, et qui représente des enjeux de tout premier plan en termes de formulation. Mon stage est très varié : j’effectue d’une part un travail classique de formulation, c’est-à-dire que je recherche les meilleurs surfactants et les concentrations qui vont optimiser la stabilité de ma formulation, sa facilité d’application ainsi que sa bioefficacité, et je travaille également beaucoup sur l’optimisation du procédé de formulation, travail qui me permet d’appliquer mes connaissances en Génie des Procédés et en Cristallisation. De plus, j’apprécie l’autonomie qui m’est donnée, tant pour conduire mes expériences au laboratoire que pour analyser mes résultats d’essais et rédiger mes propres conclusions.



Je recherchais une césure dans un pays anglophone : Etats-Unis, Canada, Australie, Angleterre… et l’offre de Syngenta a été la première à paraître en formulation. J’ai lu scrupuleusement le descriptif de l’offre et les fiches de stage des anciens élèves qui y avaient fait leur césure. La mission proposée ainsi que le cadre de travail et de vie correspondaient tout à fait à mes attentes ! Le site de Jealott’s Hill où je travaille est situé à 25 minutes de l’aéroport d’Heathrow Londres, ce qui s’est avéré permettre un bon compromis entre expérience à l’étranger et possibilité de rentrer en France ou de recevoir facilement la visite de mes proches.


Je n’ai pas eu de difficulté à trouver cette césure. Cette offre nous avait été transmise par le Service des Stages Internationaux de l’école et il s’agissait de ma première candidature. Je m’étais bien préparée aux entretiens avec les responsables de Syngenta et j’ai su dès la Toussaint que j’étais retenue. Je conseille aux étudiants de se renseigner, dès la fin de l’année 3 ou en tout début d’année 4, auprès des professeurs et des anciens élèves sur les différents types et domaines de stage possibles. Le stage de pré-rentrée organisé dans ce but m’a personnellement permis d’arrêter mon choix sur la formulation et de cibler les entreprises qui m’intéressaient. Les premières offres arrivent très tôt en année 4 et mieux vaut ne pas risquer d’en laisser passer.


Tous les anglais que je rencontre trouvent que nous parlons extrêmement bien anglais. Il faut dire que chez eux l’apprentissage d’une langue étrangère est bien moins poussé donc notre niveau les impressionne ! Au travail, ils se montrent tous patients en cas d’incompréhension. Dans la vie personnelle, il est vrai que c’est un peu plus dur au début de comprendre les conversations des autres étudiants, qui parlent vite, familièrement, le tout dans un pub bruyant ! Mais nos moments d’incompréhension, et bien sûr notre accent, font notre charme ! Si vous maitrisez bien l’anglais, tant mieux, il sera plus facile pour vous de vous démarquer en entretiens, et dans le cas contraire, vous allez faire des progrès encore plus rapidement !



Cette expérience est vraiment enrichissante. J’ai acquis en premier lieu des connaissances en formulation des suspensions et émulsions et en savoir général sur les produits phytosanitaires. J’ai également gagné en autonomie, organisation et bien sûr j’ai perfectionné mon anglais. J’ai été au cœur d’une entreprise favorisant la diversité culturelle et j’ai rencontré des personnes très bienveillantes à mon égard. Avec la dizaine d’étudiants anglais et étrangers, nous avons tissé des liens très forts et passé des moments inoubliables. L’alliance de tout cela m’a vraiment confortée dans mes projets professionnel et personnel, ce qui est rassurant et motivant pour la suite !


Outre l’avantage important sur un CV, c’est une année qui permet vraiment de faire le point sur l’orientation professionnelle que l’on souhaite prendre, le type de travail mais aussi le rythme de vie. Après une année 3 et un premier semestre d’année 4 à CPE Lyon assez intensifs, j’ai apprécié, durant mon année de césure, le fait de rentrer chez moi après le travail et de n’avoir aucun devoir, de pouvoir faire du sport, retrouver des amis, réaliser de nouveaux objectifs personnels… Je me sens parfaitement d’attaque pour effectuer ma dernière année d’école, d’autant plus que les six mois de cours restants sont dans le domaine de spécialité de mon choix, la formulation, avant d’effectuer les six derniers mois de Projet de Fin d’Etude.