L’interview de Sébastien Gagneur, Directeur des classes préparatoires

Actuellement avec 10 classes, 5 classes de sup PCSI et MPSI, 5 classes de spé-2 PC, 2 PSI, 1 MP, les classes prépas à CPE Lyon totalisent 450 élèves.

Pourquoi la Classe Préparatoire associée n’est-t-elle pas sur le campus Lyon Tech La Doua comme CPE Lyon ?

Vue de la Prépa

Les avantages de l’installation sur un lieu, certes éloigné des centres universitaires et du centre ville, mais propice au travail et à la concentration nécessaire des élèves, se sont affirmés au cours du temps : cohésion des prépas, développement de ‘l’esprit d’école’, environnement rassurant pour les parents de jeunes lycéens entrant dans l’enseignement supérieur.

Ces classes sont toutes sous contrat avec l’Etat, sont rattachées à l’Institution des Chartreux et sont liées par convention à l’école. Les responsables de l’école et des classes préparatoires se rencontrent régulièrement, partageant la vie et la vision de l’avenir de l’école ;  les élèves de la Doua et de Saint Just communiquent largement sur les réseaux sociaux. Les liens se créent également autour d’activités associatives ou sportives : le football américain, le club photos et … la surveillance des colles assurée par les étudiants de CPE Lyon. Un Resto U, une restauration rapide sont à proximité, ainsi qu’une petite cafétéria installée à la Prépa. La résidence étudiante accueille 150 élèves où les demandes sont nombreuses, des familles et des jeunes.

Au niveau des programmes, existe-t-il une singularité ?

Les programmes sont les programmes officiels des classes préparatoires aux grandes écoles, et c’est une garantie de qualité, autant du contenu des programmes que des enseignants.

Sans la contrainte- et l’aléa- des concours en fin de spé, les élèves sont moins dans la performance que dans l’acquisition d’un socle solide de connaissances, de méthodes de travail rigoureuses et efficaces.
L’apprentissage des fondamentaux reste classique, néanmoins la formation aux prépas CPE Lyon a toujours valorisé l’apprentissage des langues -passage de l’examen de Cambridge, stages intensifs, rapports en anglais- et la formation humaine. Les innovations sont plutôt dans la mise en perspective de leur futur métier, importante pour des élèves de prépas : par exemple ils participent tous à la Journée des Métiers, organisée à la Doua par les élèves en année 5.

D’où viennent vos étudiants ? Et pourquoi ont-t-ils choisi ce système de Classe Préparatoire associée ?

Depuis que CPE Lyon est entrée dans la procédure APB, procédure nationale d’orientation post-bac, la répartition géographique des élèves s’est diversifiée : plus d’élèves originaires de la région parisienne, plus d’étrangers,  cependant la région Rhône-Alpes reste bien représentée avec 60 % environ des élèves.

Ce qui attire les lycéens est l’assurance de bénéficier de la qualité de l’enseignement des classes préparatoires, garantie par leurs programmes nationaux, la formation de leurs enseignants et leurs méthodes pédagogiques, tout en s’inscrivant dès le bac dans la perspective de leur futur métier grâce aux liens forts avec l’école d’ingénieur. Nombre d’entre eux cherchent aussi à éviter le stress et l’incertitude des concours et à rester dans un système d’évaluation lycéen qui repose sur le contrôle continu de leur travail.

Les étudiants de prépas travaillent beaucoup … vrai ou faux ?

Les programmes sont exigeants… et au minimum 2h de travail personnel par jour sont nécessaires. Néanmoins la vie étudiante à la Prépa CPE est riche et l’animation et gérée par le bureau des élèves : le bureau des sports, qui propose 34 sports, le club photo, la semaine d’intégration, le bal de promo, le weekend de ski, le carnaval, les soirées étudiantes … mais aussi la  participation aux Journées de l’enseignement supérieur, aux journées Portes Ouvertes, aux forums et salons de recrutement …

Il existe beaucoup de moments conviviaux comme l’arbre de Noël, la galette des rois, le concert du module chorale, et le pot d’adieu aux SPE.

Que dire du corps enseignant et des équipements pédagogiques ?

Le corps enseignant est analogue à celui de toutes les prépas scientifiques, avec l’avantage d’un lien fort avec l’école d’ingénieurs : les enseignants sont encouragés à enseigner aussi à la Doua, à participer aux opérations de promotion de l’école… Il faut noter un turn-over très faible. Les laboratoires de physique, de chimie, de sciences industrielles, et d’informatique sont régulièrement rééquipés : les travaux pratiques tiennent une part importante dans la formation et sont élaborés dans le même état d’esprit qu’en Ecole.

Des projets d’évolution ?

Le principal projet est celui d’une ouverture plus large aux étudiants étrangers, par exemple en créant une  « année 0 » d’intégration dans les prépas,  renforcée en FLE-Français Langue Etrangère.

Site de la Prépa

Après ses études à CPE Lyon en chimie et génie des procédés, et une thèse aux USA avec le professeur Negishi, Sébastien Gagneur a été chercheur chez BASF en Allemagne, consultant chez Altran en France, et finalement, enseignant-chercheur à CPE Lyon avant de passer l’agrégation puis de devenir directeur des Prépas CPE.  Il résume son rôle comme « animateur pédagogique pour les professeurs, et accompagnateur pour les étudiants. » Il se compare aussi à patron de PME : responsabilité des personnels, de l’immobilier, des finances, de la bonne marche et du développement de l’entreprise.