Présentation de la formation "Physique et Systèmes Microélectroniques"

Nouveau à la rentrée 2023 : l'école développe son offre de formation avec ce nouveau diplôme d'ingénieur en "Physique et systèmes microélectroniques", par apprentissage

Ce diplôme est proposé  sous statut Apprenti, en partenariat avec l’ITII de Lyon.

Comme les autres formations proposées par l’école, ce diplôme est accrédité par la CTI. 

Le secteur de la microélectronique est devenu stratégique car il est directement corrélé à ceux de l’automobile, de l’aéronautique, des objets connectés et de la grande consommation (PC, Smartphones, etc.), et de l’intelligence artificielle. La consommation de circuits intégrés (couramment nommés puces électroniques) est en très forte croissance dans le monde entier, et l’Europe a pris conscience, à l’occasion des crises récentes, de la nécessite de diminuer sa forte dépendance à certaines zones géographiques.

Présente sur l’ensemble des secteurs d’activités français, l’électronique représente un important bassin d’emploi avec plusieurs centaines de milliers de postes à pourvoir, et un manque de spécialistes.

De très nombreux domaines comme le transport, l’IoT, l’aérospatial, l’industrie 4.0, le médical, etc., nécessitent le développement de composants et systèmes électroniques et micro-électroniques performants. La miniaturisation, ainsi que la recherche de faibles consommations, de communications rapides et sécurisées, d’intelligence, de sureté et de fiabilité sont aujourd’hui un réel moteur de développement.

L’état actuel de la miniaturisation des circuits intégrés doit s’accompagner d’une adaptation des formations pour la maitrise des phénomènes de nature quantique, thermique, et électromagnétique.

C’est pourquoi CPE Lyon développe son offre de formation dans ce domaine et proposera à la rentrée 2023 un nouveau diplôme d’ingénieurs en « Physique et Systèmes Microélectroniques »

Objectifs de la formation

L’objectif est de former des ingénieurs pour l’ensemble des entreprises du secteur de l’électronique et de la microélectronique et de ses sous-traitants, capables de répondre aux besoins croissants et innovants des entreprises et des laboratoires de recherche, avec un accent particulier sur les aspects énergétiques (consommation, stockage, production, etc.).

Les ingénieurs CPE Lyon en « Physique et Systèmes Microélectroniques » seront opérationnels sur des métiers à forte tension de recrutement comme la conception de composants, de circuits et de systèmes intégrés analogiques, numériques et mixtes.

Public concerné

Elèves issus de classes préparatoires scientifiques filières MP, PC, PSI, dont les classes préparatoires associées CPE Lyon – Les Chartreux

Titulaires d’un diplôme de BUT : Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) ou Mesures physiques (MP)

Titulaires d’une Licence Electronique, Energie électrique, Automatique (EEA) ou équivalent

Plus d’informations sur les conditions d’admission

Points forts de ce diplôme

Formation par apprentissage en 3 ans

  • Formation conçue en partenariat avec le centre de formation d’apprentis ITII de Lyon et des entreprises du secteur de la microélectronique, en réponse à un fort besoin en expertises sur des métiers qui recrutent comme la conception de composants, de circuits et de systèmes intégrés analogiques, numériques et mixtes.
  • Accompagnement personnalisé, avec une formation et des missions en entreprise évolutives
  • Rémunération en tant que salarié d’entreprise
  • Pas de frais de scolarité

Formation avancée en microélectronique

  • Formation technologique bénéficiant d’installations de pointe, notamment une salle blanche pour la réalisation de microsystème au cours de la formation (en lien avec le laboratoire de recherche CNRS : Institut des Nanotechnologies de Lyon, UMR CNRS 5270).
  • Apporte un socle solide de connaissances sur le comportement physicochimique des interfaces énergétiques : capteurs, actionneurs, sources d’énergies – batterie, pile.
  • Nouvelles approches pédagogiques mélangeant théorie et pratique : pédagogies actives et interactives, par problèmes et par projets, pédagogies inductives…
  • Le programme prévoit, au fil de la formation, la réalisation d’un circuit intégré du dimensionnement théorique initial du circuit jusqu’à sa réalisation et son test par les étudiants, ce qui est inédit à ce niveau de formation.
  • Niveau de formation permettant la validation d’un master recherche en parallèle et offrant la possibilité d’une poursuite en thèse de doctorat pour un parcours orienté recherche (en laboratoire ou en entreprise).

Formation pour un profil complet

  • Intègre les nouveaux enjeux du développement durable pour l’industrie électronique (« green IT »), qui deviennent capitaux en termes notamment de consommation d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre et de recyclage des produits.
  • Une période d’échange à l’international à la fin de l’année 4 dans une entreprise, filiale ou non de l’entreprise d’accueil de l’apprenti, ou au sein d’une université partenaire, pour se préparer à travailler dans un contexte international et à communiquer en anglais dans des situations variées.

NB : L’obtention du diplôme est soumise à l’obtention de la certification « B2 First » en anglais

  • Acquisition de compétences transversales ou « soft skills » clés pour les ingénieurs : pensée critique, intelligence émotionnelle, jugement et prise de décisions, communication verbale et non verbale, etc.

Organisation et contenu de la formation

La formation comprend :

  • 5 semestres académiques: S5 et S6 en année 3, S7 et S8 en année 4, S9 en année 5
  • 2 projets en entreprise dans le cadre de l’alternance (années 3 et 4)
  • 1 mission de 3 mois à l’international à la fin de l’année 4
  • 2 projets d’ingénierie conséquents à réaliser en S9 en début d’année 5
  • Le semestre 10 se passe exclusivement en entreprise ; il est consacré au Projet de Fin d’Études

Rythme d’alternance : variable selon les périodes

La répartition de la présence école/entreprise a été mise en place de manière à permettre l’acquisition des compétences et l’acquisition d’une réelle expérience professionnelle dès la première année.

Ainsi avec des connaissances allant de la physique fondamentale (mécanique quantique, semi-conducteur, photonique…) jusqu’au test fonctionnel, cette filière vise à former des ingénieurs qui seront capables de participer à toutes les étapes d’un projet de conception et de production d’un composant ou système microélectronique complexe :

  • étude des besoins et de la faisabilité
  • écriture des spécifications et choix des technologies
  • définition des architectures
  • modélisation et simulation, vérification pré-silicium
  • conception de composants, de circuits, de systèmes, d’ASIC, de SoC
  • tests et validation post silicium (débug hardware, recherche de pannes)
  • fiabilisation des composants par la compréhension et la modélisation des mécanismes de défaillance
  • participation à l’industrialisation d’une électronique « durable »
  • maîtrise des risques et de la sécurité

Débouchés

La filière électronique et microélectronique qui conçoit et fabrique les composants.

Tous les secteurs d’activité utilisateurs d’électronique comme : la défense, l’aérospatiale, l’automobile, la santé ou l’énergie, les objets connectés, la grande consommation (PC, smartphones, etc.), l’intelligence artificielle…

De très nombreux domaines comme le transport, l’IoT, l’aérospatial, l’industrie 4.0, le médical, etc., nécessitent en effet le développement de composants et systèmes électroniques performants. La miniaturisation, ainsi que la recherche de faibles consommations, de communications rapides et sécurisées, d’intelligence, de sureté et de fiabilité sont aujourd’hui un réel moteur de développement.

Frais de scolarité

Cette formation ne requiert aucun frais de scolarité.

Elle est dispensée par apprentissage : l’élève-ingénieur est sous contrat d’apprentissage avec une entreprise, sous le statut d’apprenti et bénéficie d’une rémunération.

Contact

Pour toute question n’hésitez pas à nous écrire via notre formulaire de contact.